Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.fsgt94.org

Le site du sport populaire en Val-de-Marne

Accueil «   Le comité «   L'actualité «  

Quand le département invite le mouvement sportif pour faire l'inventaire des besoins des clubs et des fédérations...

Le 17 octobre dernier, à la maison départementale des archives et des syndicats, 120 responsables étaient invités à prendre la parole pour dresser les grands axes de réflexion autour desquels la prochaine politique sportive du département s'articulera.

Après avoir présenté les difficultés financières du département et des communes consécutives à la baisse des dotations de l'Etat, M. Guerin, Elu départemental chargé des sports, a indiqué vouloir remettre à plat la poltique sportive actuelle du département. "Trop dispersé, manquant de visibilité, le dispositif actuel est capté par les grandes structures... les petites structures y ont peu accès".

Du côté de la salle, de nombreuses prises de paroles y compris de la FSGT sont venuesréaffirmer que la politique sportive actuelle était relativement équilibrée dans la prise en compte de la diversité des besoins des formes de pratique. Equilibre que l'Elu a souligné vouloir maintenir.

Passons sur les fausses vérités rabâchées par quelques responsables de club : non le bénévolat n'est pas mort. Comme le rappelait Christian Lopes président du CDOS, "le mouvement sportif repose en grande majorité sur ses bénévoles". Non il n'y a pas d'obligation de diplôme pour encadrer les actviités sportives et encore moins de salariés. Oui on peut encadrer des activités sportives gratuitement et sans dipôme pour peu que l'association et le système fédéré les forme!

Passons aussi sur les difficultés des clubs qui ont fait le choix exclusif de la professionalisation de l'encadrement sportif, avec aujourd'hui de grandes diffultés pour assumer les charges et salaires et répondre aux obligations de l'URSSAF. M. Guerin a d'ailleurs souligné que le département n'avait pas vocation à subventionner des salaires ou à se substituer au CRIB sur les questions de gestion.

La FSGT le répète depuis des années. Oui il y a besoin de professionnels salariés dans les clubs pour accompagner et former les bénévoles. Non la vie associative sportive qui associe réellement ses pratiquants à l'animation et à la gestion des activités n'a aucun intérêt à se saborder en confiant ces tâhces aux seuls salariés. Au risque d'être considérée comme une activité de service et de voir débarquer dans les clubs, non plus des adhérents, mais des consommateurs.

Pour conclure la soirée plusieurs problématiques ont été retenues :

  • L’emploi et la formation
  • conforter le bénévolat, accompagner les clubs, la complémentarité d'action salarié/bénévole, le renouvellement des bénévoles.
  • les équipements sportifs, les parcs départementaux, gymanses dans les collèges.
  • l'accès  aux aides pour les petits clubs.

Une série de réunions vont être organisées à partir de novembre avec la volonté de déboucher sur une nouvelle politique sportive en 2018.

La FSGT va s'organiser pour y être présente et apporter sa contribution.


 
Partager
Partager sur Facebook
Poster sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Référencer cette page
Surveiller
Fichiers récents
Voir aussi