Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.fsgt94.org

Le site du sport populaire en Val-de-Marne

Accueil «   Le comité «   L'actualité «  

3ème édition du bulletin Grands Clubs Omnisports

Bénévolat et salariat, état des lieux et développement, intercommunalité et sport, anniversaire de la FSGT et processus de création des clubs... Le comité vous propose un condensé des questions traversés par les clubs.

Est-il encore possible de développer l’animation bénévole? Quelle peut être l’utilité?

Le fait est que l’engagement bénévole dans la société française ne cesse de progresser depuis 20 ans. Chiffres irréfutables qui sont confirmés par de multiples enquêtes sociologiques. Certains diront que dans le cadre des activités physiques et sportives organisées dans nos associations, le problème ne se pose pas de la même façon. Voire même qu’il serait devenu impossible de s’appuyer sur un encadrement sportif bénévole.

Là encore un discours battu en brèche par les réalités sociologiques.

L’enquête conduite par Denis Bernardeau vient confirmer ce que nous observons dans la vie des clubs  : quand ces derniers associent les adhérents à la prise en charge de tous les aspects de la vie des activités, y compris l’encadrement, les compétences à développer la culture sportive se construisent. Autrement dit, quand un club fait le choix de prioriser l’encadrement bénévole en y associant des salariés chargés de les former et de les soutenir, ca marche !!!

A titre d’exemple, et il y en aurait tellement à citer, en 2012.2013, le comité FSGT aura vu passer dans les stages de formation d’animateurs enfants, près de 80 animateurs bénévoles de moins de 25 ans pour qui le moteur de l’activité ne repose pas sur la rémunération. C’est une forme de culture de la gratuité qui repose sur la combinaison entre un engagement bénévole et du salariat. Cette culture de la gratuité permet aux individus, bénévoles ou non, d’y trouver de l’utilité pour soi. Se former, acquérir des compétences, former les autres, prendre des responsabilités.

Elle permet aussi aux clubs de brasser des compétences multiples et diversifiées au service d’une vie associative  qui se régénère et responsabilise toujours plus.  Ainsi, le club y gagne en formant ses propres adhérents, en fidélisant ses bénévoles, en développant les compétences partagées de ses salariés et de ses bénévoles. Les adhérents et la population y gagnent aussi en qualité d’activité et en coûts de pratique.

La professionnalisation de l’encadrement sportif  a été imposée par les fédérations sportives olympiques. C’est un processus né il ya une trentaines d’années. Il a provoqué des dégâts importants dans la capacité des clubs à générer leurs propres forces bénévoles et compétences. En instaurant des diplômes par niveaux de pratiques, les clubs qui n’ont pas résisté à cette logique ont quitté progressivement la voie de la sollicitation des adhérents et de la formation de leur propre encadrement.

Pour certains clubs le retour en arrière est difficile mais pas impossible…

télécharger ici le bulletin complet

Fichiers


Bulletin GCO n°3

partagé par farid le 4 juin 2013 · 138 téléchargements · 624 525 octets

détails


 
Partager
Partager sur Facebook
Poster sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Référencer cette page
Surveiller
Fichiers récents
Voir aussi